Culture des plantes mycorhizées

La truffe - le diamant noir de la gastronomie

Depuis toujours, le plus noble des champignons comestibles exhibe une aura mystique. Jusqu'à maintenant on a toujours laissé au hasard l'endroit où ce champignon tant désiré se développait. On ne pouvait donc trouver ces trésors uniques de la nature qu' après une longue et pénible recherche accompagnée le plus souvent de beaucoup de chance. Bien qu' elles soient très estimées par les gourmets, les truffes sont restées jusqu'à présent un secret bien protégé de la nature.

La truffe - la culture prend un nouveau tournant

Après un travail de recherche intensif qui a duré plusieurs décennies, on est enfin arrivé, pour la première fois, à produire systématiquement le plus noble de tous les champignons. Depuis bien des années, l'agronome et microbiolgiste Dr.Khanaqa poursuit cet objectif, avec dévouement et exactitude scientifique. Il est parvenu à développer une nouvelle méthode permettant la culture et la production systématiques de la truffe.

La truffe - la mycorhization permet d'obtenir de grands rendements

La truffe est le corps fructifère d'un champignon qui pousse sous la terre et qui se développe exclusivement en symbiose avec le système racinaire de certains arbres à feuilles caduques. Dans la nature, les racines de ces arbres sont, si les conditions sont optimales, inoculées par les spores du chamoignon et une truffe commence alors à pousser. La méthode du Dr.Khanaqa développe ce procédé d'une façon circonspeete: Les plants d'arbres sélectionés - de préférence le chêne et le noisetier - sont mycorhizés à la main avec les spores de la truffe multipliées in vitro. Le matériel initial nécessaire à cette mycorhization sont les truffes elles-mêmes qui proviennent des meilleures régions de truffes d'italie et de France et qui ont été importées avec compétence.

La truffe - la vigueur du chêne garantit la meilleure culture

La trufficulture planifée est possible avec ce procédé de mycorhization. Les plants de chênes et de noisetiers, sélectionnés à la main, proviennent exclusivement de régions traditionnelles à la truffe. La culture des plants est sévèrement surveillée à l'Institut de Recherche Dr.Khanaqa. Au bout de 8 mois de préculture les plants sont prêts à être vendus pour la plantation dans les truffières. Un taux de mycorhization atteignant environ 100% est garanti par l'Institut de Recherche.

La truffe - de grands rendements en peu de temps

Dès les premières récoltes, trois ou quatre ans après la plantation, il est possible d'obtenir 35 à 100 grammes de truffe par plant. Dans les années suivantes et sous des conditions optimales, le rendement ne cesse de croître. Pour une durée de vie de la plantation d'environ 30 ans, on s'aperçoit, qu'excepté les frais d'entretien peu élevés de la truffière, l'unique investissement est l'acquisition des plants mycorhizés.

La truffe - une recherche récompensée

Les truffes cultivées ne différent ni du point de vue goût, ni du point de vue qualité de celles qui poussent à l'état sauvage. Ceci a été confirmé par plusieurs experts et gastronomes. Leur prix élevés sur le marché et l'investissement relativement faible nécessaire à leur production selon la méthode du Dr.Khanaqa font de la trufficulture un système de production extrêmement lucratif.