La culture de plantes mycorhizées selon la méthode du Dr.Khanaqa

1. Choix d'une truffière appropriée
2. Aménagement d'une truffière
3. Entretien et mesures de culture
4. Récolte de la truffe

1. Choix d'une truffiére appropriée

Conditions climatiques
- Températures moyennes:
été:
17,0°C à 40,0°C
hiver:
-5,0°C à 8,0°C
- Pluviosité: 300 mm - 1500 mm
- Période des précipitations: surtout les pluies estivales (août) de grande importance
- Périodes sèches: en cas de sécheresse tenante (> de 20 jours), une irrigation supplémentaire est nécessaire
Qualités du sol

Les truffes ne se plaisent que dans une terre faisant preuve d'une bonne aération, d'une teneur en chaux suffisante (valeur en PH) et d'une faible teneur en azote. Les loess s'avèrent être optimals pour la trufficulture puisqu'ils remplissent les conditions citées ci-dessus. Pour la culture de champignons comestibles, les sols légers, sableux ainsi que les sols calcaires sont aussi adéquats. Les sols argileux ne peuvent être recommandés que de manière très restreinte (seulement pour la truffe du Périgord).
Des données générales sur les teneurs optimales en éléments nutritifs à atteindre pour la trufficulture ne sont pas possible, dépendant de nombreux facteurs, tels que la nature du sol, la structure du sol et la teneur en matiéres organiques qui varient considérablement selon les sols. C'est pourquoi il faut faire analyser le sol prévu avant la plantation d'une truffiére afin d'en examiner ses qualifications. Aussi bien la couche arable (15 cm - 30 cm) que le sous-sol (30 cm - 60 cm) doîvent être verifiés car ils sont de grande importance pour la vie commune entre le champignon et le plant porteur (couche arale) ainsi que pour l'activité générale des racines (sous-sol).

Des sols ayant été pollués par des métaux lourds ne sont pas aptes à la trufficulture, ralentissant la fructification (formation de truffes).

Les terres ayant été utilisées intensivement pour l'agriculture ne sont pas adéquates pour la trufficulture car en général, celles-ci font preuve d'une teneur en éléments nutritifs trop élevée et ont souvent des résidus de produits phytosanitaires.

2. Aménagement d'une truffière

Préparation du sol

Labourage du terrain en entier afin d'aérer le sol et de désherber (profondeur de labourage 30 cm).

Plantation

- Période de plantation: en automne (octobre/novembre) ou en mars. Livrasion des plants mycorhizés en containeurs. Plantation des jeunes plants avec la motte inoculée et remplie de racines telle qu' elle est dans le conteneur.
- Densité de plantation: 1000 - 1200 plantes/ha
- Ecart entre les plantes: A l'intérieur d'une rangée et entre les rangées, 3 m. Plantation hexagonale avantageuse.
- Recommandation: Monoculture ou culture mixte possible. Plantation alternée de palnts (chênes, noisetiers, oliviers, amandiers). La forte croissance végétative du noisetier favorise la fructification lors d'une culture alternée et atteint ainsi une récolte plus rapide et plus élevée. Toutefois, la plantation de noisetiers améne un travail plus important car il faut éloigner en automne les feuilles mortes des noisetiers qui rendent le sol acide.

3. Entretien et mesures de culture

Irrigation

Alfin de garantir une bonne croissance des jeunes plants, il faut assurer une humidification du sol suffisante. C'est pourquoi il faut, dans presque tous les cas, une irrigation pendant les premiers mois après la plantation. Une poursuite d'une irrigation supplémente de la 1ére à la 3ème année après la plantation est avantageuse.

Dwe plus, une irrigation dépendante des besoins de la truffiére pendant toute la culture est à recommander afin d'augmenter la récolte.

La quantité et la fréquence de l'irrigation varient fortement selon la nature du sol et les conditions climatiques.

Systèmes d'irrigation ou d'arrosage:

Qualité de l'eau d'arrosage: Exclure tous résidus de produits phytosanitaires. En cas de présence de trop d'éléments nutritifs ou nocifs de l'eau d'arrosage, il faudra les éliminer avec un système osmotique.

Travail du sol, entretien

Fraisage (aération du sol, désherbage): 4ème et 6ème mois après la plantation, 3 - 5 cm de profondeur. Dans les années à suivre, 2 fois par an de la même manière.

Râtissage des feuilles mortes de noisetier le cas écheant (en automne), car celles-ci acidifient fortement le sol (baisse de la valeur en PH).

Correction de la valeur en PH si nécessaire (chaulage).

Fertilisation: engrais organiques (augmentation de la teneur en matières organiques du sol, maintien de l'humidité du sol). Mélange de produits d'origine végétale et animale, PH > 8,0, rapport C/N > 10.

Protection des palntes

Pâture pour sangliers, souris, lièvres, lapins, écureuils: Un clôturage est recommandable. Aussi afin d'éviter tous vols des plants de culture ou de la récolte !

Parasites: La "mouche à truffe" en France et en Italie (Suilla gigantea, anciennement Helomyza tuberivora).

Maladie fingique des palnts porteurs: par ex. l'oidium.

Longévité d'une truffière

Avec l'augmentation de l'âge des plantes, croissance du brûle (zone de production, formation de truffes en bord) et chevauchement des zones de production. Ensuite prélèvement/élimination de certains arbres de la plantation nécessaire.

Amandiers 20-25 ans, noisetiers et oliviers environ 25-30 ans, Chênes en moyenne 30 ans, avecune coupe adéquate et démembrement des arbres vieillissants, jusqu'à 50 ans (chênes).

4. Récolte de la truffe

Méthodes de récolte

Dates de récolte

Truffe d'été (T.aestivum Vitt.) Été (juin - juillet)
Truffe Khanaqa (hybride T.melanosporum Vitt. x T.magnatum Pico) (mi-mars - mi-mai)
Truffe du Périgord (T.melanosporum Vitt.) Hiver (novembre - mars)
Truffe Arabian (Terfieza) (mi-mars - mi-mai)

Début de récolte et rendement

Avec des propriétés de sol adéquates et des conditions climatiques favorables à la trufficulture, le rendement de récolte croît constamment dans les années à suivre.

Prix de vente (1995)

Truffe d'été 130 - 150 DM/kg
Truffe Khanaqa 800 - 1.000 DM/kg
Truffe du Périgord 1.500 - 2.000 DM/kg

Quantité de la récolte(1995)

Italie et France réunies environ 130.000 - 140.000 kg/an
Truffe d'été (Italie, France) environ 110.000 kg/an
Truffe du Périgord (France) environ 25.000 kg/an

Caracstéristiques des espèces de truffes

- Truffe du Périgord: Arôme fort, produit frais, prix élevé
- Truffe Arabian: Arôme plus faible que la truffe blanche
- Truffe d'été: Arôme plus faible que la truffe blanche et celle du Périgord, mais récolte plus élevée et plus rapide, produit frais et conserves.
- Truffe Khanaqa : Qualité comparable à celle du Périgord et à la Truffe Blanche, odeur (arôme) plus faible, récolte plus élevée et plus rapide que ces dernières.